Cyd Charisse, les plus belles jambes de Hollywood | Le Figaro Culture, Par Dominique Borde

L’actrice-danseuse de «Chantons sous la pluie » et «Tous en scène» est morte des suites d’une crise cardiaque, à Los Angeles. Elle avait 87 ans.

Le secret de son succès pourrait se résumer à un titre de film : elle boit pas, elle fume pas, mais elle… danse avec des jambes magnifiques assurées deux millions de dollars quand elle était au sommet de sa gloire. Cyd Charisse, qui vient de mourir d’une crise cardiaque à l’âge de 87 ans, à son domicile californien, laissera d’abord le souvenir d’une sculpturale danseuse qui hanta les comédies musicales de l’âge d’or de Hollywood.

Née au Texas en 1921, elle fut d’abord une petite fille chétive affublée d’un nom difficile à retenir : Tula Ellice Finklea. Et, curieusement, ce fut pour soigner une poliomyélite qu’un médecin lui recommanda de faire de la danse à l’âge de six ans. Très vite, cette prescription devint un travail puis un plaisir qui décida d’une vocation. À quatorze ans, elle est engagée dans les Ballets russes de ­Monte-Carlo sous le nom de Sid Finklea avant de se produire sous différents pseudonymes. Mais, en 1939, elle choisit de porter le nom du mari qu’elle se choisit, son professeur Nico Charisse. En 1943, elle fait des d ébuts hésitants au cinéma, puis, en 1945, devient la partenaire de Fred Astaire dans Ziegfield Follies de Minnelli. Le couple, grâce et virtuosité confondues, fait merveille.

Continuar a ler