Café littéraire Al-Rûmi | Sacré Coeur | Alger

Chères et chers membres, Vous êtes conviés à assister une séance de dédicaces du roman « Les maux conjugués », le 3ème roman de Jugurtha Abbou. L’événement aura lieu à votre café littéraire Al-Rûmi Samedi le 14 Mai 2022 à 13:30.

Bienvenus

Aperçu:

« Les maux conjugués » est le titre de la 3e œuvre de Jugurtha Abbou. Ce roman évoque la période du début des années 2000, qui a vu sur le plan national, deux tragédies naturelles, les inondations de Bab El Oued et le séisme de Boumerdes, et sur le plan international, les attentats du 11 septembre et le bouleversement des relations internationales, l’invasion de l’Irak notamment.

Pour illustrer cette époque, l’auteur raconte l’histoire de Mehdi. Cet étudiant en italien était épris de Houria, sa camarade du lycée puis de l’université, avant que le sort ne la ravisse à lui, victime qu’elle soit du tremblement de terre de 2003, elle qui, deux ans auparavant, avait perdu son frère dans les inondations de Bab El Oued. L’existence de Mehdi vire alors au cauchemar. Désormais, il n’a qu’une idée en tête : partir. Hélas! Sa demande de visa est rejetée. Il se résout alors à partir en harraga avec l’aide d’Amel, une fille louche, via la Libye. Mais le rêve de Mehdi se trouvera horriblement détourné lorsqu’il se voit embarqué vers une destination aux antipodes de son rêve italien. Car c’est en Irak qu’il atterrit, un pays en ruines laissé par les Coalisés après l’expédition destructrice du printemps 2003.

Parallèlement à cette histoire se déploie une autre trame, celle du narrateur qui se définit «chercheur de mots». Un homme de la trempe de Cheikh Mohand Ou l’Hocine, si Moh Ou M’hand ou Jalal Eddine Rumi, et qui par la force du verbe, cherche toujours à trouver les mots qui effacent les maux, d’où le titre du roman.

Ce narrateur se trouve être l’oncle de Mehdi, c’est lui-même qui le sauve des affres de l’alcoolisme après la perte de fiancée, et c’est lui également qui tentera de le sauver de la souricière qu’on lui a tendue.

Il ne sera pas seul dans sa quête, Sihem, la maman de Mehdi se met de la partie. Non seulement, elle tente de sauver son fils, mais milite pour aider les femmes victimes de la tyrannie. Le roman se veut un hymne à la femme, un hymne à la paix, un hymne à l’amour, un hymne au mot qui guérit les maux.

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão /  Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão /  Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão /  Alterar )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.